Gérard

Il ne semble pas contestable que Gérard fût à Jérusalem au moment de l'arrivée des croisés.

Raymond du Puy

Le début du magistère de Raymond du Puy se place entre la fin de l'année 1120 et les premiers mois de l'année 1121.

Auger de Balben

A Raymond du Puy succéda comme grand-maître Auger. Tout ce qui le concerne est incertain, son nom de famille d'abord.

Gilbert d'Assailly

Gilbert d'Assailly, probablement investi du magistère dans les derniers mois de l'année 1162, nous est absolument inconnu avant son élévation à la suprême magistrature de l'Ordre.

Jobert

A quelque époque qu'il convienne de placer le début du magistère de Jobert

Armengaud d'Asp

Après la mort de Roger des Moulins (1 mai 1187), les événements se précipitent avec une telle rapidité que l'Ordre n'a pas le loisir de procéder à l'élection de son successeur.

Garnier de Naplouse

Le successeur d'Armengaud, Garnier de Naplouse, semble se rattacher par son nom à la famille de ce nom, possessionnée à Naplouse en Syrie, et dont on trouve de nombreuses mentions dans l'histoire du royaume de Jérusalem.

Geoffroy de Donjon

La succession de Garnier de Naplouse fut recueillie par Geoffroy de Donjon, qui apparaît pour la première fois comme grand-maître en janvier 1193

Alphonse de Portugal

A Geoffroy de Donjon succéda comme grand-maître Alphonse de Portugal. On sait peu de chose de ce personnage; les historiens portugais disent qu'il était fils naturel du roi Alphonse I

Garin de Montaigu

Après Geoffroy le Rat le magistère fut occupé par Garin de Montaigu, dont l'élection se place dans l'été de l'année 1207

Bertrand de Thessy

Le successeur de Garin de Montaigu est peu connu. Les listes des grands-maîtres l'appellent Bertrand de Texi (une d'entre elles lui donne même, par une faute de lecture évidente, le nom de Gexi)

Bertrand de Comps

L'origine de Bertrand de Comps, successeur de Guérin, était, selon les généalogistes, dauphinoise. Tous le rattachent à la ville de Comps en Bas-Dauphiné, et à la famille de Vesc, dont une branche, vers 1280

Guillaume de Châteauneuf

Guillaume de Châteauneuf, qui succéda à Pierre de Vieille Bride, était d'origine française. Il est impossible de déterminer à quelle partie de la France sa famille appartenait, le nom de Châteauneuf étant fort répandu dans toute l'étendue du territoire français

Hugues Revel

Hugues Revel, successeur de Guillaume de Châteauneuf, avait, avant son élévation au magistère, été successivement châtelain du Crac et grand-précepteur de l'Ordre.

Nicolas Lorgne

On ignore la patrie de Nicolas Lorgne, successeur d'Hugues Revel; la désinence de son nom, cependant, indique une origine française.

Jean de Villiers

Jean de Villiers, successeur de Nicolas Lorgne, était français. Le 6 juillet 1269, il fut appelé en Terre Sainte par le grand-maître ; le 3 avril 1277, nous le trouvons investi de la charge de commandeur de Tripoli

Eudes des Pins

La famille des Pins (de Pins, de Pyns, de Piis ou de Pys) semble originaire du midi de la France. Les branches languedociennes (Pins-Montbrun, près de Muret, et Pins-Cancalières, près de Castres)

Guillaume de Villaret

Quelques jours après la mort d'Eudes des Pins, le 26 mars 1296, Guillaume de Villaret était proclamé grand-maître par le chapitre général réuni à Limisso .

Foulques de Villaret

A la mort de Guillaume de Villaret, l'Ordre choisit pour lui succéder Foulques de Villaret. Le nouveau grand-maître ne semble pas avoir été, comme on l'a supposé jusqu'ici, le frère du défunt, mais bien plutôt son neveu, comme nous l'avons remarqué plus haut.