Commanderie d'Amboise
Département: Indre-et-Loire, Arrondissement: Loches, Canton: Amboise - 37


Domus Hospitalis Amboise
Domus Hospitalis Amboise

AMBOISE (TEMPLIERS ET HOSPITALIERS)
Les ordres du Temple et de l'Hôpital avaient chacun une commanderie à Amboise. Elles étaient situées :
1° celle des templiers (avec la chapelle Saint-Oustrille) à droite de la route de Windrichard, sur le territoire de Saint-Denis-Hors, à cinq cents mètres environ des dernières maisons d'Amboise. Une cave voûtée subsiste seule. 2° celle des hospitaliers, dans l'île que forme la Loire, d'où son nom de Saint-Jean de l'Ile-lez-Amboise.
La chapelle seule subsiste fort délabrée, c'est un monument de transition entre le roman et le style ogival, à trois travées voûtées. Il sert de servitude agricole. A la suite de l'abolition des templiers (1312), la commanderie du Temple passa aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, mais elle conserva son autonomie jusqu'au milieu du XVe siècle, époque à laquelle elle fut incorporée à la commanderie de l'Ile.
La commanderie d'Amboise possédait des biens dans la ville d'Amboise et aux environs, à Saint-Martin-le-Beau, à Lussault, à Montlouis, à Nazelles, à Nigren, à Moisay, à Saint-Ouen-des-Bois, à Meslan, à Souvigny, à Vallières et à Pontlevoy. Le moulin du Temple, la métairie de l'Auberdière, dans la paroisse Saint-Denis d'Amboise, lui appartenaient.
Elle avait comme membres :
1° la Perchaye près de Château-Renault (qui fut commanderie jusqu'au XVIe siècle)
2° Saint-Jean-de-la-Lande à Semblançay (qui fut commanderie au moins jusqu'au milieu du XVe, siècle)
3° Tours (biens dans la paroisse de Saint-Pierre-du-Boille).
Au XVIIIe siècle, la commanderie avait un revenu annuel de 4000 livres environ ; des biens furent vendus en 1793 comme biens nationaux. Les archives sont conservées, dans le fonds du grand-prieuré d'Aquitaine, dont elle dépendait, aux archives départementales de la Vienne à Poitiers.

COMMANDEURS :
1° Commandeurs de Saint-Jean-de-l'Ile jusqu'à la fusion des deux commanderies :
— Jean de Saint-Gemme, 1307.
— Jean Chauffour, 1360-1367.
— Jean Bizou, 1374.
— Jean le Roux, 1394-1397.
— Jean Moquart, 1405-1407.
— Jean Godenat, 1432.
— Jean Lecomte, 1443.

— 2° Commandeurs du Temple jusqu'à la fusion des commanderies :
— Pierre Essart, 1383-1409.
— étienne Richoust, 1417-1438.

— 3° Commandeurs du Temple et de l'Ile réunis :
— Pierre Beaupoil, 1443-1458.
— Yves Millon, 1466-1495.
— André Guyclet, 1497-1516.
— Louis du Chilleau, 1523-1525 (en même temps commandeur d'Auzon).
— Bault de Lyraines, 1528-1534.
— Eutrope de Caillères, 1535.
— François le Voyer, 1539-1543.
— Antoine de Saint-Gelais-Lusignan, 1547-1568.
— Jean de Barbezières de Bois-Berthon, 1572.
— Pierre Viault, 1581-1626.
— Charles Chenu du Bas-Plessis, 1628-1635.
— Jean des Gittons-Baronnières, 1639-1674.
— René de Sallo de Semagne, 1674.
— Jean de Machault, lieutenant du prieur de France, 1678, mort le 28 février 1681.
— Charles Charbonneau de Fortemyère, 1687-1704.
— Jean de Nuchèze, 1705.
— Jacques de Bessay, 1722-1737.
— Anne-René-Hippolyte de Brillac, 1743.
— Jean-Hardenier de Maillé de la Tour Landry, 1755-1760.
— Jacques de Brémond de Vernon (en même temps commandeur d'Ensigny et procureur général de l'ordre au prieuré d'Aquitaine), 1762, mort en 1792.
— Charles d'Arsac de Thernay, 1782-1789.
Poitiers, archives de la Vienne, fonds du grand prieuré d'Aquitaine, commanderie d'Amboise.
Carré de Busserolle, Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire, Tours, 1878-1884, au mot Amboise.

Sources : J. DELAVILLE LE ROULX. Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques. Tome deuxième, page 1051. Paris 1914 - BNF