Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (Sarthe)

Cet Ordre de chevalerie, aussi nommé l'Ordre de Malte, possédait en France, suivant l'ancien Almanach Royal, deux cents cinquante Commanderies, savoir: deux cents pour les Chevaliers, et cinquante pour les Chapelains et Servants d'armes.
Dans le nombre des commanderies destinées aux chevaliers étaient compris six Grands Prieurés et quatre Bailliages, dignités affectées aux Grands-Croix de l'Ordre.
Le diocèse du Mans dépendait du grand prieuré d'Aquitaine, dont Poitiers était le chef-lieu ; il renfermait cinq Commanderies ; trois pour les Chevaliers, et deux pour les Chapelains et les Servants d'armes.

 

Commanderie d'Artins

Département: Loir-et-Cher, Arrondissement: Vendôme, Canton: Montoire-sur-le-Loir - 41


Domus Hospitalis Artins
Domus Hospitalis Artins

La commanderie d'Artins située dans le Bas-Vendômois, sur le Loir, était composée de sept membres, y compris le chef-lieu:
1. Artins, paroisse de même nom.
2. Saint-Jean-des-AizesDomus Hospitalis des Aizes
Domus Hospitalis des Aizes
, autrefois le Temple des Aizes, paroisse de Villavard.
3. Saint-Jean du BoulayDomus Hospitalis de Boulay
Domus Hospitalis de Boulay
, paroisse du Boulay, près de Château-Renault.
4. Saint-Jean de Château-du-LoirDomus Hospitalis de Château-du-Loir
Domus Hospitalis de Château-du-Loir
, autrefois le Temple-lès-Château-du-Loir, paroisse de Saint-Martin, de la même ville, antérieurement paroisse de Vouvray.
5. Saint-Jean-de-CognersDomus Hospitalis de Saint-Jean-de-Cogners
Domus Hospitalis de Saint-Jean-de-Cogners
, en la paroisse de Cogners.
6. Saint-Jean de RorteDomus Hospitalis de Rorte
Domus Hospitalis de Rorte
ou Rortre, en la paroisse de Beaumont-sur-Dême.
7. Saint-Jean des RuisseauxDomus Hospitalis de Ruisseaux
Domus Hospitalis de Ruisseaux
, paroisse de Marçon.

En 1744, le revenu de la commanderie, s'élevait à 3.100 livres.
Le chef-lieu était affermé 1,040 livres.
Château-du-Loir, 450 livres.
Rorte et les Ruisseaux, 870 livres.
Cogners, 200 livres.
Le Temple, 350.
Le Boulay, 200 livres.

La déclaration de 1640, porte tout le revenu d'alors à la somme de deux mille livres, sur laquelle il fallait payer 300 livres pour la desserte des six chapelles, faisant partie des membres de la commanderie, 150 livres pour décimes; 600 livres pour responsions.

Commandeurs d'Artins dont on a recueilli les noms.
Nota. Les doubles dates qui suivent une grande partie des noms, portés sur les listes, marquent le plus ancien et le moins ancien des titres, où ces noms se rencontrent.
Commandeurs d'Artins
Dreux, Theobaldus de Drocis, præceptor de Artinis, 1316.
Giroust, Hamelin, 1352-1383.
Bonin, Guillaume, 1388.
Lecoute, Nicolas, 1416.
Leconte. Jean, 1443-1454.
Château Chalon, Jacques de, 1467.
Appelvoisin, Guillaume d', 1471.
Boucherie, Mathurin de la, 1509-1526.
Lyname, Bauld de, 1529.
Audebert, Jean, 1547.
Nuchère, Louis de la, 1565-1572.
Persil ou Précy, Claude de, 1578-1609.
Cambont ou Cambourt, Jean du, 1610.
Bonin de la Reigneuse, Jacques, 1632.
Periers du Bouchet, Ambrois de, 1636.
Dubreuil de Chissenon, Jacques, 1646.
Laval, François de, 1659.
Brunetière du Plessis Geté, Guy de, 1672.
Barre Hautepierre, Jacques de la, 1680.
Dubreuil Hélion de Combes, Benjamin, 1688.
Neucheze, Jean de, 1697-1728.
Persy, Pierre-Jean-Baptiste de, 1732.
Villedon de Sansay, Alexis-François, 1747.
Lingier de Saint-Sulpice, Léon-Hyacinte, 1778.
Dauray, chevalier de Saint-Poix, Louis-Charles-Honoré, 1786.

 

Commanderie du Guéliant

Département: Sarthe, Arrondissement: Mamers, Canton: Sillé-le-Guillaume, Commune: Moitron-sur-Sarthe - 72


Domus Hospitalis Guéliant
Domus Hospitalis Guéliant

Le Guéliant, commanderie située paroisse de Moitron, fut originairement un domaine des Templiers, qui, après l'extinction de cet ordre, passa aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
En 1646, ses terres et fiefs étaient affermés 2.650 livres.
Expilly estime ses revenus 3,100 livres.
Cette commanderie avait pour membres ou annexes.
1. Saint-Michel de BallonDomus Hospitalis Ballon
Domus Hospitalis Ballon
- Département: Sarthe, Arrondissement: Le Mans, Canton: Bonnétable, Commune: Ballon-Saint Mars - 72
2. Saint-Jean de BeaumontDomus Hospitalis Beaumont
Domus Hospitalis Beaumont
- Département: Sarthe, Arrondissement: La Flèche, Canton: Château-du-Loir - 72
3. Bercon, ou l'Hopitau, paroisse de Crissé (?) - (Peut-être l'Hopital à Pézé le Robert)
4. Sainte-CatherineDomus Hospitalis Sainte-Catherine
Domus Hospitalis Sainte-Catherine
- Département: Sarthe, Arrondissement: Mamers, Canton: Sillé-le-Guillaume, Commune: Rouessé-Fontaine - 72
5. Courtoussaint, CourtoussaintDomus Hospitalis Courtoussaint
Domus Hospitalis Courtoussaint
- Département: Sarthe, Arrondissement: La Flèche, Canton: Château-du-Loir - 72
6. L'EpineDomus Hospitalis Epine
Domus Hospitalis Epine
- Département: Sarthe, Arrondissement: Le Mans, Canton: Ecommoy, Commune: Saint-Ouen-en-Belin - 72
7. GrateilDomus Hospitalis Grateil
Domus Hospitalis Grateil
- Département: Sarthe, Arrondissement: Mamers, Canton: Sillé-le-Guillaume, Commune: Assé-le-Boisne - 72
8. Saint-Jean-du-Mans, paroisse de Notre-Dame-de-la-Couture, depuis paroisse Saint-Nicolas, démembrée de la première. (?)
9. Saint-PaterDomus Hospitalis Saint-Pater
Domus Hospitalis Saint-Pater
- Département: Orne, Arrondissement et Cantons: Alençon - 61
10. TorcéDomus Hospitalis Torcé
Domus Hospitalis Torcé
- Département: Sarthe, Arrondissement: Mamers, Canton: Savigné-l'Evêque, Commune: Torcé-en-Vallée - 72
11. Vallon.

Commandeurs du Guéliant dont on a recueilli les noms.
Dreux, Robert de, 1315.
Culoigne, Jean de, 1383.
Lucas, Nicolas, 1388.
Lepelletier, Jean, 1426-1490.
Ces nom et prénom n'appartiennent-ils point à deux personnes ?
Perdicque, Antoine de, 1498-1503.
Saint-Mars, Guillaume de, 1505-1520.
Coggne, Gaucher de, 1528-1556.
Bodet, Jacob, 1560-1563.
Guélenec, Rolland de, 1566-1572.
Baillon, Cidrach de, 1585.
Aubigné, Simon d', 1594-1609.
La Noue, Pierre de Fouqueran, 1620-1630.
Peschard, Gilles, 1636-1645.
Neuchèze, Francois de, 1650-1660.
Brunetière Duplessis de Geste, Gui, décédé le 24 juillet 1694.
Martel de Landepoutre, Laurent, 1705.
La Barre de Guéritaude, Gabriel de, 1719.
Martel de Landepoutre, Joseph, 1736-1747.
Ecotais de Chantilly, Louis-Joseph des, 1753.
Tigné, René-Jacob, 1759-1761.
Lejumeau des Perriers, Louis-Georges-Henri, 1768-1772.
Tudert, Innocent de, 1775.

La commanderie de Guéliant, Guéliand et mieux Guéland, fut d'abord une simple templerie, ou un bénéfice de l'ordre du Temple, qui aprè s la destruction des chevaliers de cet ordre, devint une commanderie de celui de Saint Jean de Jérusalem, à qui ses biens furent donnés ; elle était située à 6 kilomè tres au SE du hameau du même nom, et comme lui sur le bord droit de la riviè re de Sarthe, sûr laquelle cette commanderie possédait un moulin, à 2 kilomè tres NE de l'église de Moitron. La maison en est peu remarquable, si ce n'est par ses deux pavillons en retour au sud, à toits pyramidaux, par son colombier et sa chapelle encore subsistans. Cette maison est une propriété particuliè re aujourd'hui.

Nous avons nommé une partie des annexes de cette commanderie dans l'ordre de leur position du nord au sud : c'étaient les hospices ou hôpitaux de :
La Chevalerie, en Montsort.
Sainte-Catherine, en Rouessé-Fontaine.
Grateil, à Assé-le-Boisne.
L'Hopitau, à Crisée.
Saint-Jean de Beaumont-le-Vicomte.
Saint-Michel, à Ballon.
La Templerie, cour du Ranché, au Mans.
L'Epine, à Saint-Ouen-en-Belin.
Courtoussaint, à Château-du-Loir.
Le Breil ou Breuil, à Entrames (Mayenne).

Un bois, situé sur le côteau de la rive gauche de la Sarthe, qui domine Saint-Aubin-le-Locquenay et Moitron, porte le nom de Bois du temple, et devait appartenir autrefois à la commanderie de Guéliant.

 

Commanderie de Sainte-Catherine

Département: Sarthe, Arrondissement: Mamers, Canton: Sillé-le-Guillaume, Commune: Rouessé-Fontaine - 72


Domus Hospitalis Sainte-Catherine
Domus Hospitalis Sainte-Catherine

Sa chapelle, la seule partie qui reste de cet établissement, a été convertie en une maitérie qui appartenait à la commanderie de Guéliant, en Moitron, à laquelle ce bénéfice avait été réuni.

 

Commanderie de Launay

Département: Yonne, Arrondissement: Sens, Canton: Thorigny-sur-Oreuse, Commune: Saint-Martin sur Oreuse - 89


Domus Hospitalis Launay
Domus Hospitalis Launay

Cette commanderie affectée aux Chapelains et Servants d'armes était estimée 3.000livres.
Nous n'avons aucuns détails sur cet établissement.

 

Commanderie de Quittay

Département: Mayenne, Arrondissement et Canton: Mayenne, Commune: Saint-Georges-Buttavent - 53

Domus Hospitalis Quittay
Domus Hospitalis Quittay

Les anciens seigneurs de Mayenne doivent avoir fondé cette commanderie. En effet nous voyons Geoffroi de Mayenne entreprendre (1158) le voyage de la Terre-Sainte, avec un grand nombre de seigneurs de la province du Maine. La commanderie de Quittay avait pour annexe Cherbé, établissement de l'ordre du Temple, situé paroisse de la Templerie.
Ses domaines étaient situés en seize paroisses, notamment dans celles de Saint-Georges et de la Templerie de Cherbé. Le patronage de la cure de cette dernière, supprimée par suite de la révolution, appartenait à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.
Les hospitaliers du grand prieuré d'Aquitaine eurent procès avec Ysabelle d'Avaugour, dame de Mayenne, qui les troubla dans les droits de juridiction, attachés à la commanderie de Quittay.
Aucune charte ne fait connaître l'époque de la fondation de ces établissements, ni le nom des fondateurs ; le plus ancien titre parvenu jusqu'à nous, remonte à l'année 1394.
Cette commanderie affectée aux Chapelains et servants d'armes, était estimée 1.400 livres.

 

Commanderie de Thévalles

Département: Mayenne, Arrondissement et Cantons: Laval - 53


Domus Hospitalis Thévalles
Domus Hospitalis Thévalles

Cette commanderie, fondée par les seigneurs de Laval, se composait de trois membres:
1. Thévalles, chef-lieu, situé paroisse d'Avénières.
2. Le Breuil-aux-FrancsDomus Hospitalis de Breuil-aux-Francs
Domus Hospitalis de Breuil-aux-Francs
- Département: Mayenne, Arrondissement: Laval, Canton: L'Huisserie, Commune: Entrammes - 53
3. ChevilléDomus Hospitalis de Chevillé
Domus Hospitalis de Chevillé
, - Département: Sarthe, Arrondissement: La Flè che, Canton: Loué - 72
Le Breuil-aux-Francs appartenait primitivement aux Templiers, comme le prouvent les chartes de 1274 et de 1294.
— En 1274, Thibault de Mondamer assigne sur la métairie de la Haye-Guyon d'Arquenay une rente de 10 sous qu'il doit au commandeur du Breil-aux-Francs. Le Breil-aux-Francs, dont on ne connait pas l'origine, a appartenu aux Templiers jusqu'à la suppression de l'ordre en 1312, puis fut uni à la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Thévalle. On cite encore un commandeur du Breil-aux-Francs, en 1328, mais cette expression désigne sans doute le titulaire des deux maisons réunies.
— Fratres militiæ Templi... apud Brolium-Francorum, 1241 (Histoire de l'Eglise du Mans, tome IV, page 593)
— Domus militiæ Templi de Brolio-Francorum et fratres militiae ibi Deo desservientes, 1268 (Archives de la Vienne, H/3, 979)
— Le commandors et les frè res dou temple dou Breil au frans, 1293 (ibid., 9777)


On ne voit point à quelle époque la commanderie de Chevillé fut unie à celle de Thévalle ; en 1353 Jean Lemoyne était commandeur de l'une et de l'autre.
Les plus anciens titres que l'on possède sont :
1. Une charte sans date (du XIIe siècle), par laquelle Gui V, seigneur de Laval, donne aux religieux hospitaliers la moitié des droits à percevoir sur des foires qui devaient durer trois jours.
2. Don fait aux frères hospitaliers par Philippe de Saint-Denis, chevalier, de tout le droit de dîme que lui et son père possédaient dans les paroisses de Meslai et du Bignon, 1220.
3. Don fait aux mêmes par Mathieu du Verger et Jeanne sa femme, de cinq sols de cens et de deux setiers de seigle à prendre sur le tènement de Bois-Gamas, etc. Mai 1237.
4. Acte par lequel Thibault de Mondamer assigne sur la métairie de la Haye-Guyon, en la paroisse d'Arquenai, une rente de dix sols qu'il devait au commandeur du Breil aux Francs ; septembre 1274.
5. Don d'une rente de trois sols aux Templiers du Breuil aux Francs, 1293.
6. Plaintes du commandeur de Thévalle contre les violences et les entreprises du seigneur de Laval sur sa juridiction; sans date (fin du XIIIe siècle) en français.

La commanderie de Thévalle avait des domaines dans quarante paroisses. Ses revenus suivant Expilly, étaient estimés 4,500 livres.
Commandeurs de Thévalle, dont on a recueilli les noms:
Lemoine, Jean, 1353-1360.
Séguin, Nicolas, 1395.
Levoyer, Guillaume, 1411.
Boiséon, Alain de, 1452.
Chasteau Challon, Jacques de, 1477.
Guytereau, 1428-1493.
Jau, Léon, 1512.
Gourdeau, Louis, 1521.
Sousselles, François de, 1527.
Goullard , Léon, 1533.
Lecirier, René, 1564.
La Rocbe dit la Roullaye, Louis de, 1570.
Peloquin, Bertrand, 1575.
Grignon, Jean, 1678.
Liniers, Claude de, 1592.
Bellanger, Adam, 1594-1619.
Salles, Urbain de, sieur de l'Escoublère, 1620.
Thoinasset, Antoine, sieur de la Boislinière, 1653.
Villiers, Charles de, sieur de Lauberdière, 1668.
Plantis Landereau, Charles du, 1675.
Charbonneau de la Forte Ecuyère, Charles, 1704.
Leroux, Victor-Henri, 1729.
Corbinière, le chevalier de la, 1741.
Binet de Montiffroy, Alexis, 1765.
Kerouard, Achille-Charles-Alexis de, 1768.
Laurencie, Jean-Henri de la, 1775.

 

Domaines commanderie de thévalles

Déclaration des domaines dépendants de la commanderie de thévalles, rendue au roi par le commandeur Bertrand Peloquin, le 26 novembre 1575. (1)
1. Jacques Peltoquin était grand prieur d'Aquitaine en 1544 (Histoire de Sablé, 405).
— Cette déclaration et les autres pièces de même nature fournissent à l'Economie politique les moyens de comparer la valeur des terres, à des époques différentes.


Du Roy nostre souverain seigneur, frère Bertrand Peloquin, religieux de l'ordre de Saint Jean de Jhérusalem, commandeur des commanderies de thévalles et du Breil aux Francs, déclare pardevant vous, monsieur le juge des exempts pour les cas royaux au comté de Laval, tenir dudit seigneur au regard de son comté du Maine, sadicte commandeiie, en tant qu'il y en a audit comté du Maine, dont la declaration s'en suit.
Premier la maison seigneuriale dudit thévalles, avec les granges, astables, prisons et chappelle dudit lieu, le jardrin d'icelle commanderie contenant trois hommées ou envyron, le vergier d'icelluy contenant ung journau ou envyron.
Le boys de la haulte fustaye contenant ung journau ou envyron.
Le pré, contenant cinq hommées ou envyron.
L'estang de Jaulurau avecques les rivaiges et moulin et ung petit jardrin du jouruhui estant en pré, avecque un autre petit pré soubs la chaussée, contenant le tout un journau de terre ou envyron ; Toutes lesdictes choses estantes en ung tenant et circuit.
Le taillys estant entre les deux chemins tendant dudict lieu de thévalles à Laval et dudict lieu à Avenyères, contenant quatre journaux ou envyron.
La mestairie de la Chaurimyère composée de maison, granges, jardrins, contenant cinq hommées ou envyron, en terre labourable, trente-cinq journaux ou envyron, en pré, trois hommées ou envyron, et une lande close appellee la Lande Pourie contenant huit journaux ou envyron.
L'estang dudict lieu avecques ses rivaiges.
Les garrenes et mottes à counils dudict lieu, et le boys de haulte fustaye contenant ung journau ou envyron.
Portion de la lande située es landes de la Croix Bataille, joignant le grand chemin tendant de Laval Entrasme, depuis les pièces de la Chesuaie jusque à la Croix Bataille, et tendant de ladicte Croix aux pieces d'Estrougne et desdictes pièces à la Traverserie, et comme les taugourderies et la brasserie l'emportent, desquelles landes les subjets sont usagers, contenant cinquante journaux ou envyron.
Le taillys appelé les Jariaies contenant quatre vingt journaux ou envyron.
Le pré sys au-dessous dudict taillys appelé le pré d'Estrougne contenant neuf hommées ou envyron, le tout situé en la parroisse d'Avenyères.
La maison seigneuriale du Breil aux Francs située en la parroise d'Antrasme, avecques les granges et estables, chapelle et le jardrin contenant trois hommées ou envyron.
Le taillys derrière ladicte maison appelé le taillys des Salles, contenant douze journaux ou envyron.
Le pré de la Motte sys dessous ladicte maison contenant quatre hommées ou envyron.
Le boys de la haulte fustaye estant autour dudict pré avecq ung petit estang de dans ledict boys ; le tout appelé la Tousche de Conrtillerie (Courtillerie), contenant douze journaux ou envyron.
Ung taillys appelé le taillys du Bailleul contenant six journaux ou envyron.
Ung pré sys soubs ledict taillys appelé le pré du Bailleul contenant trois hommées ou envyron.
Ung pré appelé le pré de Grenyers contenant cinq hommées ou envyron.
Les landes appelées les Landes Communes divisées d'avecq celles de Poligny par une grande charrière tendant du pastis de la Bouessière par au-dessus trois chesnes appelés la Chesnaie aux Templiers et rendant au lieu du Tertre, contenant vingt journaux ou envyron, desquelles landes les subsdicts sont usagers.
Les garrennes à congnils dudict lieu.
La mestairie dudict lieu du Breil composée de maison, grandes, estraiges, vergiers et boys de haulte fustaye autour lesdicts estraiges, contenant en tout huit journaux ou envyron, en jardrins six hommées ou envyron ; en terre labourable cinquante journaux ou envyron, en pré dix hommées on envyron ; en deux landes, l'une appelée les Prés Pouris, l'autre la Lande Close, vingt journaux ou envyron, ladicte mestairie et court tout en un tenant.
La mestairie de la Roussière située en la parroisse de Parené composée de maison, estables, jardrins, vergers, contenant ung journau ou envyron, en terre labourable trente cinq journaux ou envyron, en pré sept hommées ou envyron.
La mestairie de la Bouhordière composée de maisons et estables, jardrins et vergers, contenant un journaa ou euvyron.
La mestairie de la Rocherie située en la parroisse de Boncbamp, composée de maison, granges et estables, vergers et jardrins contenant un journau ou envyron, en terre labourable cinquante journaux ou envyron, en pré sept hommées ou environ.

S'en suit après la déclaration de la terre de Chevillé dépendant de ladicte commanderie, où il y a maison, sise audict bourg de Chevillé appellée la chambre de ladicte commanderie, des dépendances de laquelle y a seize journaux de terre, six hommées de pré sises es paroisses de Chevillé, de Sainct-Ouen, Brullon et Avessé, desquelles il y en a une hommée et demie près ladicte maison et une autre hommée à l'Escoterie, huit quartiers de vigne.
Et au regard des fiefs de ladicte commanderie, en ce qu'il y en a au ressort dudict comté du Maine, situés es paroisses de la Trinité dudict Laval, Avenyères, Sainct Jean de l'Hoslellerie, Sernon, Sainct Melayne, Bonchamp, Parené, Entrasmes, Maisoncelles, Viliers, Beaumont Pied de Bœuf, Montortier, Louvigné, Gesnes, Argentré, Brée, Chanié, la Chapelle Rainsouen, Montseurs, la Basouge des Alleuz, Marligné sur Laval, Montjean, Rullié, le Gravelais, Artillé, le Begnon, Mellay, Sainct Denys du Mayne, la Cropte, Soulgé, Louverné, Sainct Jean sur Maienne, Changé, Nuillré sur Vicoigne, Sainct Berthevyn, le Genest, Beaulieu, la Taunerye, la Basouge de Chemeré, Montigné, Cossé le Vivien, Courbeveille, Sainct Cristofle du Luat, Lynet, Charnye, Sainct Loup, Auvers le Hamon, Preaux, Chemeré, le Viceret, Thorigné, Vaige, Soulgé le Briant, la Ramée, Sainct Père dErve, Sainct Georges de Feschal, Ballée, Saincte Suzanne, Basongiers, Arquené, Pollyé, Bonne, Sainct Ouen, la Chapelle d'Antenaise, Olyvet, l'Huisserye, Sacé, Chevillé, Epynée, Noian, Ballon, Sainct Pere d'Estrys, Sainct Ouen en Champagne, Chantenay, Avessé, Brullon, Frontenay, Cossé en Champagne, Sainct Ceneré et deux Evailles, se montent en deniers : la somme de sept vingt trèze livres, trois sols neuf denyers oboles ; en grains onze cents cinquante trois bouessaux et demy de bled seigle, trente deux bouessaux d'avoyne, cinquante ung bouessaux de froument rouge, deux conterects et vingt neuf gallay de vin et un charroy de vin ; quarante une poulles, six poulets, douze chapons et trente deux cornoiceurs, le tout de debvoir et rente ; lesquels grains sont deuz à plusieurs termes de diverses mesures.

Sur lesquels subjets et estaigers demeurant en dedans de ladicte commanderie, ledict Peloquin, ainsi que ses prédécesseurs commandeurs, a recongnoissance et juridiction tant en matière civil que criminelle en première instance.
Aussi est advoué ledict déclarant subject pour raison du droict de chasse à toutes bestes tant en ses terres que de ses subjects ; et est faict la presente déclaration sans desroger aux droicts, prérogatyves et préviléges donnez et octroyez par ledict sieur à la dicte religion (à l'ordre de Saint-jean de Jérusalem) et ministres d'icelle tant pour eux que pour leurs subjects ; à laquelle présente declaration ledict Peloquin a faict arrest soubz le sing de Pierre de Chantepie, son procureur et fermier en ladicte commanderie ; lequel nous a faict apparroir d'une aultre déclaration cidavant rendue, le premier jour de juyn mil cinq cents cinquante six, signé, Brissaud.
Donné à Laval soubs nostre seel et sing de nostre greffier, le vingt sixième jour de novembre mil cinq cents soixante quinze.
Pierre de Chantepie.

Collationné à l'original conservé aux archives du département de la Vienne.
Ces observations sur les Commanderies de notre diocèse sont extraites des titres du Grand Prieuré d'Aquitaine, conservés aux archives départementales à Poitiers. Elles remplissent certaines lacunes et rectifient plusieurs erreurs que présente l'article des Ordres religieux militaires imprimé dans la Statistique du département de la Sarthe.
Nous devons ces nouveaux renseignements à l'obligeance de M. Rédet archiviste de la Vienne, et membre de plusieurs sociétés savantes; nous lui en exprimons ici toute notre reconnaissance.
Sources: Thomas Cauvin. La Topographie du diocèse du Mans, page 63. Le Mans 1843 - Livre numérique Google